Le tirage réduit de la première édition de l’ouvrage de Nynauld explique son extrême rareté dans
les bibliothèques, en France comme à l’étranger. Il semble qu’il en reste en France moins d’une
dizaine d’exemplaires. Dans ce livre les emprunts aux auteurs anciens sont considérables. Il était
important de mettre ce texte en perspective, c’est pourquoi nous l’avons enrichi d’un appareil critique
important. Nous savons peu de choses sur l’auteur, sinon qu’il serait né vers 1588, probablement à
Preuilly, près Loches. Nous ne savons pas où il fit ses études de médecine, mais certainement pas à
Paris, où il ne figure pas dans la Quaestionum medicarum series chronologica de Théodore Baron,
Paris, 1752
.