COLONOMOS Fanny & MARSAULT Elisabeth.

Colonomos Fanny & Marsault Elisabeth, Comme des jongleurs insensibles.
Les psychanalystes allemands devant la montée du nazisme.
Paris, 1988, 1 vol. broché, couverture à rabats, 148 x 220, 206 p.
22,57 € - ISBN 2-906225-16-9.

 

 

 

Les auteurs, psychanalystes, posent ici la question des rapports entre la psychanalyse et le pouvoir, par l'étude des liens qui se sont noués entre l'Institut Psychanalytique de Berlin et le nazisme montant. A partir de l'exemple allemand, c'est une question plus fondamentale qu'elles ont voulu poser : de quelle marge d'autonomie l'institution psychanalytique dispose-t-elle au regard du politique ? Après avoir rappelé brièvement l'historique de l'accès au pouvoir d'Hitler, et analysé l'impact inconscient des fantasmes archaïques véhiculés par l'idéologie nazie, elles étudient l'antisémitisme, noyau de celle-ci et point de choc entre le nazisme et la psychanalyse, " science juive ". Les membre juifs de l'Institut de Berlin une fois éliminés, il ne devait rester des anciens didacticiens que trois " aryens ", qui allaient " normaliser " les relations de l'institution avec le pouvoir. Ils acceptèrent de transformer l'Institut Psychanalytique de Berlin en Institut Göring au service de l'Etat nazi, après l'exclusion de leurs collègues et la mise sous boisseau de la théorie freudienne. Ceci avec l'accord tacite de l'Association Psychanalytique Internationale. Le cas de l'Institut de Berlin, pour être extrême, n'en devient que plus important en mettant au grand jour des caractéristiques propres au fonctionnement institutionnel dans sa relation avec le pouvoir. C'est la situation actuelle de la psychanalyse en France qui se trouve ainsi finalement interrogée.

 

Retour catalogue